70.3 Half IronMan de Floride : ça , c'est fait :-)

Voilà , on y est . C'est le 1er objectif de la saison. Le 70.3 Half IronMan de Floride et son soleil. Mais je ne suis pas venu pour faire du tourisme. L'objectif est clairement le Slot ( qualification )  pour les championnats du Monde Half IronMan au Canada prévu début Septembre. 

Au programme , 1,9km de natation dans une eau à 22 degrés donc avec combinaison au milieu des crocodiles... Bon ok ils ont été nourri dans la semaine par un lâcher de carpes mais quand même , tu ne nages pas pareil avec un crocodiles au cul.  

Image 4

Puis viendra 90km sur un parcours plat mais usant avec de long faux plats toujours en prise. Enfin on aura à effectuer 21km en 3 boucles de 7km dont 3 bosses courtes mais sèches. 

Un parcours super sympa dans son intégralité mais tout a commencé la veille lorsque lors du Check in, j'ai posé par inadvertance ( ou bouletitude !!! ) mes pieds nus sur une plaque d'égout chauffée par le soleil. Le bilan : 4 jolies ampoules sous les pieds. 

Image 2

Une course contre la montre commence alors entre la pharmacie , l'hôtel , désinfection , perçage d'ampoule , désinfection , rasage de jambes, repas , et enfin dodo ... On verra bien demain. 

Le lendemain justement , c'est un enfer. Impossible de poser les pieds nus par terre. Et là, c'est le drame. Après réflexion, je vais rejoindre le départ pour faire au moins la natation, histoire ne ne pas avoir fait le voyage jusqu'en Floride pour regarder un triathlon. 

Image 3

Voilà , 7h42 , go go go ! J'ai réussi à me hisser sur la plage et maintenant je nage sans aucune douleur , parfait. Mais les moins bons nageurs des vagues précédentes sont déjà juste devant. Ça va être une série de zig Zag pour se faufiler au milieu. À ce petit jeu là , je m'en sors plutôt bien puisque je sors 4ème de l'eau ( de ma vague ) . Merde la natation de ma vie... Je ne vais quand même pas gâcher cela et puis en vélo , ça ne sera peut être pas si douloureux... 

Je rejoints alors le parc à vélo en marchant sur les tranches de pieds dans un style aérien au possible ... :-) 

Là , surprise : avec les chaussures de vélo, la douleur est supportable. Bon ben parfait , je fais le vélo à bloc et puis on s'en va .... Les jambes sont très bonnes, le Wolhauser file à grande vitesse, les Corima ( Roue pleine arrière et Up à l'avant ) sifflent ... Bref aujourd'hui , c'est mode pilotage .... Je rattrape pas mal de concurrents tout en surveillant mon alimentation ( les barres énergétiques à l'ananas de Watt sont une tuerie c'est même de la gourmandise ). A mi parcours, je rejoints un Americain qui me dit que nous sommes en tête .... C'est bon ça .... Je continue sur le même rythme . Résultat : 2h13 .... Yeah c'est mon Personnal Record.... 

Image 5

Je ne peux pas abandonner en étant en tête ... Non ça, ce n'est pas possible . En fait, il y a un gars loin devant mais ça je ne le saurais qu'à l'arrivée. 

Du coup, je vais enfiler les chaussures et puis voir .... Tant que je suis qualifié ... 

Conforme à l'entendu , la douleur est très présente. Mais j'arrive à trouver une foulée qui fait un peu moins mal. Aller , Go go go !!! Dans les montées, c'est douloureux , dans les descentes c'est pire !!! Ça va être long ... Au bout de 4km , je suis déjà rattrapé par l'americano .... Et les pieds font mal ... Bon comme le dirait Benji , la douleur n'est qu'une information, il suffit de passer outre ... Mouais , facile à dire ... Tiens c'est la fin du 1er tour. Bon, il ne reste plus que 14km... Un aller retour à la centrale .... Ça doit être faisable et puis , un panneau sur le bord m'a fait un grand bien : un tri athlète ne court pas avec ses jambes mais avec son cœur ... Putain c'est vrai ça ... Et j'ai un cœur, donc je vais courir ...

Image 6

Le 2ème tour, c'est toujours un calvaire ... L'information de la douleur est quand même bien présente ( fumier de Benji ) . Je ne peux plus continuer. Je marche dans une descente mais je repars aussitôt . Que vont dire les milliers :-) de gens qui suivent le live trackeur sur IronMan.com ? Et puis tous ces sacrifices familiaux et financiers . Et tous les encouragements reçus ... Je réfléchis à tous ceux qui m'ont envoyé des messages d'encouragements ... Non je ne peux pas les décevoir , et puis j'ai promis à mon fils de lui ramener une médaille alors tu serres les dents et tu cours ... Voilà le 2ème tour est terminé. Non maintenant , je ne peux plus abandonner à 1 petit tour de l'arrivée . Les pieds sont en sang , maintenant c'est sûr. Tant pis. Je repense à Benji , à mes fils , à ma petite femme qui doit attendre que mon temps apparaissent enfin. Tu poses le cerveau ( un peu comme la veille) et tu cours.... Jusqu'à la ligne... Ça y est, elle est là ... Je finis 5eme ( de ma caté ) en 4h23. Mon personnel record . mais surtout qualification en poche ..... Yeahhh 

Image 7

Enfin dans les secondes suivant l'arrivée , la tête tourne et les pieds ne me portent plus... C'est le début de la convalescence mais ça c'est une autre histoire. 

Merci à tous ceux qui m'ont suivi , encouragé , soutenu . C'est grâce à vous que j'ai tenu dans le final.

Merci à Stéphanie Brize qui de part son compte rendu du marathon de Paris m'a aidé à tenir le coup. 

Merci à mes partenaires.

Mais surtout merci à ma femme pour sa compréhension et à mes fils pour leurs câlin-force :-) 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site